retour

accueil

l'honneur d'assumer une première partie.

La musique instrumentale est encore très présente chez les Jaguars, comme en atteste leur adaptation de plusieurs succès des Beatles: from me to you, She loves you et And i love her, ce dernier mis en boite au cours de cette session.

Mais les Jaguars se mettent aussi à composer. Les partitions de ces chansons, dont hélas bien peu trouveront la trace d'un sillon pour les accueillir, ont été conservées grâce au talent d'archiviste de Louis Perin !. Deux

d'entre elles sont gravées en cette année 1965, deux titres mélancoliques : Les yeux tristes et Anita. Les concerts se multiplient et les Jaguars se font remarquer lors du fameux concours du Hit Parade d'Horizon Jeunesse qui a écumé, à travers plus de 70 orchestres, tout ce que l'Alsace comporte de groupes de rock en cette année 1966. Ils terminent en tête lors de l'éliminatoire de Mulhouse devant leurs fans venus avec leur banderole: " Les Jaguars sont des vrais lions "!.

Pour la finale, ils choisissent de se démarquer en revêtant des… peaux de bête, ce qui n'a plu ni au jury ni à la presse : «  leur talent n'avait guerre besoin de cette excentricité »

cette contre-performance ne les pas empêché d'être invité le 16 octobre 1966 dans l'émission télévisé d'Albert Raisner Moins Vingt.

On les voit alors dans tous les lieux dans le vent de Strasbourg : le Kibitz, le Chalet, la Ville de Paris, la Galia où font connaissance d'un allemand à l'anglais parfait, avec le style et la manière de Mick Jagger : Gerd Söllner. Personnage haut en couleur, ex-

chanteur des Beathovens, il devient le chanteur d'un groupe qui s'oriente résolument vers la beat music. La guitare basse change de main et c'est Roland Robert, un ancien des Cheese-Feet, qui prend le service en remplacement de Jean-marie parti faire le sien. Une nouvelle session est mise sur pied. Brother John est  décliné sur une vague inspiration de Frère Jacques. c'est une adaptation réussie. Elle est suivie de Understanding, un titre obscur signé par Steve Marriot et Peter Lane et déniché sur le troisième super quarante-cinq tours français des Small Faces.

Les compositions sont toujours présentes, originales au sens propre du terme et signées Louis Perin seul ou en collaboration avec Gerd Söllner : Temptation et A B C D  ont droit aux honneurs du microsillon.

Sur scène, les Jaguars recherchent des thèmes peu repris : Picture Of Lily (Who) Rain (Beatles), Sitting on my Sofa (Kinks) devenu, le temps d'un couplet en français qui ne sera jamais enregistré Assis sur le canapé.

En 1967 les tournées couvrent l'Est de la France. Les Jaguars font alors une escapade sur la Côte et dans la principauté d'Andorre où ils sont accueillis comme des "stars de la nuit" sous le nom de Beathoven and the Four

Un quatrième et dernier simple est gravé avec Seventh Song, un excellent rock beat emprunté au groupe Soul Agents et paru en 1964 (référence Pye 7N 15707). La seconde face comporte une très belle ballade originale

intitulée Star of the Night. Traduit en toute bonne logique Étoile de la Nuit, des paroles françaises avaient aussi vu le jour.

Henri Elchinger, le chanteur des Black & white qui remportèrent la finale du concours du Hit Parade déjà évoqué est pressenti un moment pour rejoindre le groupe.

La roue tourne et les Jaguars poussent leurs ultimes rugissements lors de la Saint-Sylvestre 1967 à la grange d'Ensisheim.

Mais on n'arrête pas impunément ainsi le virus de la musique. Sous le nom de Secret, formation éphémère constituée de membres des Jaguars et de Cheese-Feet, une nouvelle galette est enregistrée en Suisse. Puis se sera aux Shadocks de renaître des cendres des Jaguars et des Frelons. Formation mi-rock mi-soul, elle constitue la transition entre les années soixante et la pop music qui suivra sous le nom de Théorème. Mais cela est une autre histoire.

Les Jaguars constituent l'archétype d'un bon groupe sixties, avec leurs facettes instrumentales rock français et British beat. Mais surtout ils nous ont légué, chose rare, une trace sonore de leur épopée à travers leurs différends enregistrements.

                 

                  Thierry LIESENFELD


                   tous documents et photos

                   Louis Perin  D.R.